La crise des migrants représente un très grand défi actuel et ce sur plusieurs aspects.

Six millions de réfugiés syriens ont réussi a s’échapper. Parmi le peu de pays qui recueillent des réfugiés se trouve la Turquie qui donne abri à quatre millions de réfugiés. La situation de la Turquie est un cas unique, elle a un environnement adapté et a fourni de nombreux efforts pour offrir aux réfugiés une vie décente. Le gouvernement a mis en place une protection, des soins de santé, une éducation, des services spéciaux et d’autres services aux réfugiés.

La Turquie défend une part d’intégration et de liberté. Elle développe des arrangements pour créer de meilleures conditions à ce public.

Dans la perspective d’éducation, il y a deux approches pour rencontrer les jeunes réfugiés: les placer dans des institutions spéciales ou les intégrer dans des systèmes d’éducation. La Turquie fait les deux, il y a des écoles spéciales, mais aussi des arrangements spéciaux pour qu’ils intègrent des écoles publiques, des universités.

COJEP International a organisé le panel « Development and Implementation of Social – Science Training Programme for Young Refugees » afin de mettre en place un projet pour répondre aux besoins de cette population.

Néanmoins, il y a encore des problèmes politiques qui nécessitent d’être résolues. C’est pourquoi ce projet qui est supporté par l’agence de Turquie, cherche à trouver une alternative afin de résoudre le problème des réfugiés.

Cette conférence qui s’est tenue au sein du Conseil de l’Europe fut donc l’occasion de planifier des projets en collaboration avec de nombreux partenaires pour permettre aux jeunes réfugiés de s’intégrer durablement dans leur pays d’accueil à travers l’éducation à la science.