ATTENTAT DE CHRISTCHURCH, VENDREDI NOIR POUR LES MUSULMANS

 

Strasbourg, le 15 mars 2019 – C’est avec une grande tristesse que nous avons appris ce matin le double attentat islamophobe survenu à Christchurch en Nouvelle-Zélande, lors de la prière hebdomadaire, en ce jour du vendredi qui a causé la mort de 49 fidèles, dont des enfants et a fait une vingtaine de blessés.

Le terroriste d’origine australienne, connu pour ses convictions islamophobes a minutieusement préparé son acte allant jusqu’à le filmer et le diffuser en direct.

Cet acte terroriste d’une gravité extrême a visé des personnes sans défense.

Cette attaque raciste n’est malheureusement pas la première ni la dernière visant les musulmans dans les pays occidentaux.
La libération de la parole populiste et anti islam dans les sphères intellectuelles, politiques et relayée par les médias démontre son influence sur les personnes susceptibles de passer à l’acte.

En tant que musulmans, nous n’assimilerons jamais ces crimes inhumains à une quelconque religion contrairement à l’amalgame systématique que subissent les musulmans du monde entier.

Ce massacre démontre une fois de plus la vulnérabilité de notre société face à la folie meurtrière.

Face à ce danger, nous invitons les autorités compétentes à prendre toutes les mesures nécessaires pour la protection des lieux de culte et demandons vivement la pénalisation des actes islamophobes au même titre que l’antisémitisme ou l’homophobie.

Cojep International tient à exprimer sa totale compassion pour les familles endeuillées et appelle la communauté musulmane à la solidarité fraternelle.

M. Ali Gedikoglu
Président Cojep International