Cojep International

Conseil de la Justice de l'Egalité et de la Paix

COJEP International Communiqué

[Communiqué de presse] Mort de Samuel Paty / Dissolution du CCIF et BarakaCity…

Nous condamnons avec la plus grande fermeté, la mort de Samuel Paty, professeur d’histoire au collège du Bois d’Aulne, c’est un acte ignoble, nos pensées accompagnent ses proches.

Le ministre de l’intérieur a demandé la dissolution du CCIF et BarakaCity…

On ne dissout pas des associations parce qu’elles ne nous plaisent pas, ou alors ce n’est plus l’Etat de droit.

L’intimidation n’est pas une opération prévue par le code de procédure pénale. Ce sont dans ces moments-là que l’on doit tenir dur comme fer sur le droit.

Ne tombons pas dans le piège. La seule façon pour le terrorisme d’exister est de provoquer un cataclysme sociétal et politique. En accusant les uns de « collabos », les autres de « traîtres », nous remettons en cause les bases de la démocratie et du pluralisme et cela sème la haine et l’intolérance envers les uns par rapport aux autres et nous  empêchent de réellement instaurer un vivre ensemble autour d’un multiculturalisme profond accepté par tous.

Nous n’avons surtout pas besoin de récupération politique de la part de nos politiciens. Nous avons besoin, plus que jamais, de nous rattacher à nos libertés fondamentales et à notre Etat de droit. Le droit, encore le droit, toujours le droit.

Ne soyons pas silencieux; car lorsque nous aurons besoin que l’on parle à notre place, nous entendrons nos mots comme nos silences en échos…

Nous soutenons l´Etat de droit donc non à la dissolution des associations seulement parce qu’elles ne nous plaisent pas et demandons le respect de la liberté d’association, inscrite dans la Constitution de notre République et les textes internationaux et européens envers lesquelles nous sommes responsables et devons respect…

Cojep International
Secrétaire Général – Porte Parole
Celil Yilmaz