Le PRIX de COJEP 2007 – 2020

Le Cojep a été créé en 1985 et possède son siège aujourd’hui à Strasbourg. Notre ONG a le statut consultatif auprès du Conseil économique et social (ECOSOC) des Nations Unies, de l’UNESCO (Comité de liaison des ONG), du Conseil de l’Europe (Conférence des ONG), de l’OCDE et est accréditée par le Parlement européen et l’OSCE. En addition, nous possédons des coordinations en Asie, en Eurasie, en Afrique, au Moyen-Orient, aux Balkans et aux Etats-Unis.

Nous avons gagné en expérience au fur et à mesure du temps. Aujourd’hui, Cojep œuvre pour les valeurs humanitaires. Nous avons démontré aux organisations internationales l’importance de notre rôle (le rôle de la société civile) dans le développement, le renforcement de la paix, la justice, les droits, les libertés et la démocratie. Notre association a fait ses preuves dans ces domaines en devenant une organisation accréditée et respectée par la communauté internationale.

La Cérémonie de la Remise des Prix de COJEP est un événement annuel majeur. Notre objectif est de récompenser des personnalités importantes dans la lutte pour la justice et la liberté.

Quelques lauréats célèbres 

Depuis 2007, des personnalités issues du monde politique, artistique, sportif, intellectuel ou en provenance de la société civile ont reçu ce prix. En 2009, le Prix Spécial a été remis à Mme Micheline Calmy-Rey, Ministre des Affaires Etrangères de la Suisse. Mais aussi, Joseph Daul, Jorgo Chatzimarkakis, le Ministre Philippe Richert, l’ancien Président de l’APCE Mevlüt Cavusoglu, Députée européenne Emine Bozkurt, Kamel Meziti, Abdal Malik, Lilian Thuram, Cyril Ritchie, Jean-Marie Heydt, Mevlut Erdinç, Mireille Fanon Mendès France, Doudou Diène, Gabriella Battaini (Adjointe au Secrétaire Général du Conseil de l’Europe), l’Ambassadeur Ömür Orhun, Bashy Quraishy, Mouloud Aounit ou Rokhaya Diallo ont fait partie des primés pour leur courage et leur exemplarité.

Télécharger le PDF COJEP AWARDS_FR 2007 – 2020

A lire aussi : Le Prix du « Vivre Ensemble » décerné par le COJEP, critiqué par ses détracteurs

This post is also available in: enAnglaistrTurc