CP : Demande de réunion par vidéoconférence avec le directeur général de l’OMS

Objet: Demande de réunion par vidéoconférence avec le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé.

Appel ouvert à M. Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’Organisation mondiale de la santé.

 

cojep communiquéL’épidémie de Covid 19 est une épidémie qui ébranle profondément toutes les habitudes accumulées de l’humanité, son mode de vie et ses relations humaines, et provoque la maladie et la mort de centaines de milliers de personnes. L’humanité traverse une grande difficulté. Dans le même temps, des milliards de personnes sont assignées à résidence depuis des mois, et le vaccin n’a pas encore été trouvé et l’attente anxieuse continue.

La coopération et la solidarité mondiales sont nécessaires dans ces situations extraordinaires auxquelles l’humanité est confrontée. Décideurs, organisations non gouvernementales et professionnels de la santé, les scientifiques devraient se rassembler et montrer un exemple de solidarité, et empêcher Covid 19 et des épidémies similaires de provoquer une catastrophe
humaine.

Depuis 20 ans, Cojep est accréditée à des organisations internationales telles que les Nations Unies, l’Unesco, OSCE, le Parlement européen et le Conseil de l’Europe au sein desquelles Cojep a pris l’initiative de rechercher des solutions à des problèmes clés tels que la migration, les
réfugiés, les droits de l’homme et la discrimination par le biais de conférences et de pourparlers bilatéraux.

Cette initiative dans le contexte de Covid 19, a été lancée avec le soutien de près de 150 organisations non gouvernementales opérant dans des zones géographiques allant de l’Afrique à l’Asie, de l’Amérique à l’Europe sous le slogan de «la société civile, un souffle pour l’humanité».
Le but de celle-ci est de réunir les représentants de l’Organisation mondiale de la santé des Nations Unies, l’honorable directeur général Tedros Adhanom Ghebreyesus, ainsi que les représentants des organisations non gouvernementales qui soutiennent ce travail, par le biais
d’une méthode de téléconférence. «Notre objectif principal est de montrer la solidarité mutuelle de l’Organisation mondiale de la santé des Nations Unies et des organisations non gouvernementales en ces jours difficiles, comme nous l’avons mentionné au début».

Durant cette conversation, en analysant les conséquences de l’épidémie du Covid 19 et du point de vue des représentants de la société civile, il s’agit de chercher et de jeter les bases d’une solidarité mondiale.

Cojep international lors de cette réunion avec le directeur général M. Tedros Adhanom Ghebreyesus a l’intention de soulever les questions suivantes par téléconférence si cette opportunité est donnée :

1. La recherche biologique et les guerres biologiques menacent l’humanité. L’organisation mondiale de la santé des Nations Unies devrait être en mesure de travailler avec des organisations non gouvernementales sur ces deux questions fondamentales qui constituent une grande menace pour l’humanité et un mécanisme devrait être établi dans lequel nous serons en contact permanent.

2. Dans ce contexte, le Conseil consultatif et d’observation de la société civile de l’Organisation mondiale de la santé des Nations Unies devrait être créé. Il convient de veiller à ce que ce conseil soit activement impliqué dans les commissions de l’Organisation mondiale de la santé.

3. La société civile et l’Organisation mondiale de la santé devraient travailler en coordination pendant les jours de quarantaine annoncés lors des principales épidémies de virus et pendant le nouveau processus de socialisation après les jours de
quarantaine.

4. La coopération avec les ONG devrait être renforcée durant les épidémies alimentaires et le soutien psychologique lors des épidémies de virus doit être apporté, à commencer par les commissions de l’Organisation mondiale de la santé.

L’objectif de Cojep international nous rappelle une fois de plus à l’occasion du Covid 19 que les relations entre les organisations de la société civile (qui sont des représentants des civils) et les organisations internationales doivent être renforcées.

Meilleures salutations,

Au nom des représentants de la société civile participants et de Cojep international,

Ali Gedikoğlu
Président du Cojep.

This post is also available in: enAnglais